ENCORE UNE STIGMATISATION DES SALARIES DE LA PROPRETE DANS UN CLIP DE DISNEYLAND PARIS ?

Publié le

ENCORE UNE STIGMATISATION DES SALARIES DE LA PROPRETE DANS UN CLIP DE DISNEYLAND PARIS ?

Depuis 25 ans, Disneyland Paris a toujours tenu à l'écart des autres catégories de salariés les Cast members de la Propreté de Disneyland Paris : ainsi durant plusieurs années, le directeur de l'époque des Opérations refusait t'il - par principe- de promouvoir au statut de formateur (coefficient 200/215) les "Hotes de propreté". Il a fallu des pétitions et mobilisations des centaines de salariés concernés pour que cela se débloque.

Aujourd'hui encore, et de manière totalement inexpliquée, les hotes de Propreté sont systématiquement recalés de la fameuse "école Team leader". Aucune promotion directement issue de leur rang n'ayant eu lieu depuis sa création ! Pourtant, avec une charge de travail énorme et des effectifs toujours plus réduits, les équipes de nettoyage sont parmi les plus visibles des parcs et hotels !

Voilà pourtant qu'un clip publicitaire vu à la TV montre la propreté en tant que métier honteux ou de seconde zone. Voici le texte de la voie "off" de ce clip publicitaire d'un autre temps diffusé à la télévision en ce moment :

"A son arrivée en France, (Edouard) était balayeur, et c'est Disneyland Paris qui lui a permis de réaliser son rêve (d'être tailleur au costuming NDLR). Ils sont nombreux à être inspirés par cette histoire".

Le tout est illustré par un scène montrant un salarié de propreté qui verrait en l'évolution supposée ce Monsieur "Edouard" un espoir d'évasion de sa triste situation ! Le but initial de cette vidéo assez consternante étant de faire croire aux téléspectateurs que Disneyland Paris est un modéle en matière sociale. McDonald's tente régulièrement le même type d'opération, il faut dire que leur politique sociale est proche : emploi précaire, faible rémunération et peu d'avancées sociales.

Cette vidéo fait voler en éclat les beaux discours sur l'importance de la propreté, mais elle ne fait que confirmer que l'entreprise n'a que peu d'égard pour certains métiers, et souvent pour les métiers du terrain -qui sont d'ailleurs aussi les moins payés dans l'entreprise.

Nous demandons le retrait de cette vidéo d'un autre temps.    

Commenter cet article